NICOLAS PERRIN //    ECRITURES AUDIBLES

« Pleine Lune » concert dans le noir

IMG_7941-2  DSC_0027  DSC_0106 DSC_0092

www.spectaclepleinelune.jimdo.com

La Balbutie est née en 2013 de la volonté de créer des spectacles vivants pluridisciplinaires et ouverts à tous. Elle réunit Juliette Plihon, chanteuse et comédienne, Laurine Davis, violoniste, et Nicolas Perrin, créateur sonore. De leurs parcours escarpés et ouverts sur le monde est né Pleine Lune, à la croisée des arts et des perceptions.

Pleine Lune est né du désir de créer un dispositif dans le noir, qui sollicite les autres sens (ouïe, odorat, toucher), là où habituellement la vue est prépondérante. De la volonté aussi de bouleverser les repères de réception pour amener chaque spectateur à développer son imaginaire, à créer ses propres images mentales.

Au croisement de plusieurs arts vivants (théâtre, musique, performance sonore), il propose une expérience sensorielle toute particulière qui place le spectateur au centre d’un dispositif électroacoustique, olfactif et tactile, et donne à entendre l’invisible à chacun. Les spectateurs, yeux bandés, sont placés au centre du dispositif dont chaque son est traité en direct et démultiplié dans les enceintes. Laurine Davis au violon et Juliette Plihon à la voix évoluent parmi les spectateurs, les frôlent, les touchent, murmurent à leurs oreilles et jouent de leurs instruments, tour à tour acoustiques et amplifiées. Nicolas Perrin, au live électronique, spatialise et traite les sons, rendant palpable la musique comme un mouvement d’atomes, une sensation kinesthésique. La dramaturgie sonore se déploie peu à peu, comme la traversée d’une nuit en quatre tableaux : la Forêt, la Veillée incantatoire, le Repos et l’Aurore. Le maillage sonore se tisse, puisant à la fois dans des pièces de répertoire musical (Bach, Berio, Enescu entres autres), des textes (Les Aveugles de Maeterlinck et les écrits de Pierre Soulages sur l’Outre-Noir), et la musique acousmatique créée à partir d’objets du quotidien. Les notes et les sons se transforment sans cesse, se dérobant à toute tentative d’identification, créant un univers mouvant qui incite chacun à tracer son sillage imaginaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s